QUALITÉ ET SAVOIR-FAIRE AU SERVICE DES IMPLANTS CÉRÉBRAUX

QUALITÉ ET SAVOIR-FAIRE AU SERVICE DES IMPLANTS CÉRÉBRAUX

7 septembre 2021

L’objectif du Clinatec dans ce projet est de permettre aux personnes souffrant de handicaps moteurs sévères, notamment de tétraplégie, de retrouver une plus grande autonomie à l’aide d’effecteurs complexes tels que l’exosquelette 4 membres EMY développé par le CEA. Ce pilotage est réalisé grâce au dispositif implantable WIMAGINE® de mesure de l’activité cérébrale au niveau cortical (ECoG) et à des algorithmes de décodage temps-réel spécifiques développés également par le CEA.

Matra Électronique, entreprise certifiée ISO 13485, a été mandatée par le CEA pour l’intégration d’une électronique spécifique dans un packaging biomédical. Les dispositifs sont implantés entre la peau et la dure-mère au-dessus du cortex sensorimoteur en lieu et place d’un volet osseux. Les intentions de mouvement du patient sont captées par WIMAGINE® au niveau du cortex moteur. Les signaux cérébraux sont amplifiés et numérisés dans l’implant puis transmis sans fil à une chaine de traitement du signal qui en interprète des commandes pour les effecteurs. Le contrôle de cette commande est visuel puisque le patient peut voir les mouvements des avatars ou de l’exosquelette en temps réel.

L’évaluation clinique de ce dispositif est en cours à Clinatec (CEA, CHU Grenoble Alpes) avec plusieurs patients tétraplégiques avec l’autorisation des autorités réglementaires. Cette preuve de concept d’une neuroprothèse à grand nombre de degrés de liberté, permet d’envisager de nouvelles applications pour un usage au domicile des patients dans le cadre de leur vie quotidienne.

L’ensemble du personnel de Matra Électronique est fier d’avoir contribuer au développement de cette neuroprothèse, synonyme d’espoir pour des patients souffrant de handicaps moteurs sévères.

Crédit photos : CEA-Leti

Partager sur
En 2011, Clinatec, centre de recherche biomédical du CEA-Leti a fait appel à Matra Électronique pour réaliser l’intégration de cartes électroniques spécifiques dans un packaging biomédical pour la neuroprothèse implantable chronique de son projet Brain Computer Interface (BCI). Les résultats cliniques publiés en octobre 2019 apportent de premiers éléments très encourageants quant à la possibilité pour les patients tétraplégiques de piloter des effecteurs complexes grâce à leur activité cérébrale.
Partager sur